Qu'est-ce que la décoction de prêle ?

 

Utilisable en agriculture biologique conformément au règlement CE 834/2007

La décoction de tiges et feuilles séchées de prêle (Equisetum arvense) est riche en principes actifs et oligo-éléments (silice). Elle est utilisée pour protéger les plantes et cultures contre les agressions extérieures depuis de nombreuses décennies. La décoction de prêle est inscrite comme substance de base au niveau Européen depuis 2014 (Review Report SANCO/12386/2013– rev. 7, du 20 Juillet 2017). Appliquée en préventif de préférence ou curatif précoce ses effets fongicides sur un certain nombre de cibles sont bien connus.


Usage : La décoction de prêle (Equisetum arvense) est reconnue pour ses effets fongicides. Elle est autorisée dans les conditions spécifiques précisées dans le rapport d’examen sur cette substance de base.


Substance active : Equisetum arvense L., substance de base autorisée selon le Règlement Européen CE 1107/2009.
Conforme aux normes substance de base (RUE 540/2011 et aux règlements EC N°1069/2009 et EU N° 142/2011).


Spécifications :

  • A partir de feuilles et tiges de prêle (Equisetum arvense), produit obtenu après décoction dans l’eau.
  • La concentration en substance active est comprise en 20 et 22,5g/L de produit. La décoction de prêle étant un produit naturel, les valeurs indiquées peuvent subir de légères variations.

Période d’emploi : Utilisable en extérieur et sous serres, à toutes les saisons, du stade semis jusqu’à la récolte selon les risques de maladies. Il est recommandé d’appliquer la décoction de prêle en préventif car plus elle est appliquée tôt avant les contaminations primaires, plus elle est efficace.


Dose d'emploi : Méthode d’application par pulvérisation foliaire. ZNT/DAR/DRS/RPD : exempt*
(Zone de Non Traitement, Délai Avant Récolte, Délai de retour sur Site après traitement, Redevance de Pollution Diffuse)
*En culture légumière, appliquée en traitement foliaire le DAR est de 15 jours (consulter la FICHE TECHNIQUE EN PDF).

Pour les tarifs, nous consulter

 

Cultures cibles

Application

Doses d’emploi

Périodicité

Nombre

mL de produit/L de solution à pulvériser

Dose à l’Ha (base 100L de bouillie /Ha)

Arboriculture fruitière (Tavelure, Oïdium, cloque du pêcher)

14 à 21 jours

2 à 6

50mL/L (5% v/v)

5 L de produit / Ha

Vigne (Oïdium, mildiou)

14 à 21 jours

2 à 6

 

 

Légumes (tomates, concombres…)

14 à 21 jours

2

5ml/l (5% v/v)

5 L de produit / Ha

Petits fruits (Fraisiers, Framboises…)

14 à 21 jours

4 à 8

5ml/l (5% v/v)

5 L de produit / Ha

Pomme de terre

14 à 21 jours

4 à 8

5ml/l (5% v/v)

5 L de produit / Ha

Cette protection suffit en dehors des périodes de risque très fort. En cas de risque très fort il est recommandé de réduire les intervalles de traitement de 7 à 10 jours. La décoction de prêle est compatible avec la plus part des traitements et peut donc être appliqué en mélange avec des agents de Bio-contrôle ou produits phytosanitaires autorisés.
En cas de mélange, il appartient à l’utilisateur de respecter toutes les précautions d’emploi et les notices d’emploi mentionnées sur les étiquettes et les notices d’emploi par le fabricant de chaque produit associé.
Les mélanges doivent être mis en oeuvre conformément à la réglementation en vigueur.
Il est fortement recommandé de réaliser un test de compatibilité physique préalablement à tout mélange.


Mode d’emploi : Remplissez à moitié le pulvérisateur d’eau, ajouter la dose nécessaire, agiter, puis compléter avec de l’eau, agiter. Pulvérisez sur l’ensemble de la végétation. Pour une efficacité optimale, utiliser de l’eau de pluie ou de source pH 6 -7.

Informations spécifiques :

Arboriculture (dilution 5 % à 10 % en cas de forte pression des maladies) - Pulvérisation foliaire : 5 litres de décoction de prêle /100 litres d’eau /hectare

  • Pommier : Tavelure, Oïdium, depuis le stade ou les premières feuilles entourant les fleurs sont visibles jusqu’à l’achèvement de la floraison
  •  Pêcher : Cloque du pêcher, depuis le stade ou les premières feuilles entourant les fleurs sont visibles jusqu’à l’achèvement de la floraison 2-6 applications à intervalle de 7 à 10 jours.

Maraîchage (dilution 5 % à 10 % en cas de forte pression des maladies)

  • Concombre/cornichon (serre) : oïdium, pourriture commune, fonte des semis, pythium.

o Goutte à goutte au niveau des racines : 5 litres de décoction de prêle/100 litres d’eau/hectare

o Traitement des parties aériennes pulvérisation foliaire : 5 litres de décoction de prêle/100 litres/hectare Des 3 semaines après le semis

o Stade d’application, 9 feuilles étalées sur la tige principale jusqu’au stade 9 pousses latérales visibles. 2 applications à intervalle de 3-4 jours si, nécessaire

o DAR (Délai après récolte 15 jours)

  •  Tomate - Atlternariose, septoriose : traitement des parties aériennes par pulvérisation foliaire à la dose de 5 litres/100 litre d’eau/hectare. Eté, depuis la première inflorescence visible jusqu’au stade 9 ou d’avantage d’inflorescence. 2 applications à intervalle de 14 jours si, nécessaire. DAR (délai après récolte) 15 jours

Viticulture (dilution 10 % en cas de forte pression des maladies)

  •  Mildiou, oïdium : Printemps-été, stade d’application première feuilles jusqu’à ce que les grappes soient bien développer. 2 à 6 applications à intervalle de 7 à 10 jours, si nécessaire.

La prêle - Plante utile

Il existe une vingtaine d’espèces de prêles dont 8 se trouvent en France.  La prêle est une  plante vivace de 20 à 50 cm de haut. Elle présente deux types de tiges, des tiges fertiles et les tiges stériles. Dans les deux cas, les feuilles sont réduites à de simples collerettes situées au niveau des nœuds des tiges et rameaux, sous forme d'une courte gaine dentée. Chez cette espèce, cette gaine porte de 6 à 12 dents, de couleur sombre.

Les tiges stériles, vertes, se forment à partir d'avril-mai, à partir d'un système  racinaire qui se multiplie rapidement  et s’enfonce très profondément dans le sol. C’est également un bon indicateur de la présence de source d’eau. On la récolte entre le mois de juin et le mois de juillet.

La prêle contient jusqu'à 10 % de silice en moyenne. C’est un très bon reminéralisant, riche en flavonoïdes en  potassium ainsi que de nombreux autres minéraux.

Pendant des décennies, on a voulu l’éradiquer mais elle est pourtant reconnue pour ses propriétés cicatrisantes  et ses vertus médicinales ne sont plus aujourd’hui a démontrées.

]En agriculture, elle est utilisée comme substance de base pour ses propriétés antifongiques. Elle stimule les défenses immunitaires  et est efficace sur l’ensemble des maladies cryptogamiques comme le mildiou, oïdium, tavelure, rouille, cloque du pêcher. En application foliaire ou en arrosage  au sol,  elle permet de bloquer les maladies cryptogamiques  inoculum mildiou de la vigne.

Aujourd’hui, la prêle fait partie intégrante de solution naturelle contre les différentes maladies de nos cultures ou son efficacité n’est plus à démontrer.

prele
PRÊLE