L'oïdium est une maladie cryptogamique que l'on trouve fréquemment sur un grand nombre de cultures maraîchères (concombre, melon, courgette, salade, mâche, tomate, épinard, carotte, persil, piment, poivron...), fruitières (fraisier, framboisier, pêcher, abricotier...), ornementales (hortensia, rosier...) et grandes cultures (blé, orge...). Chaque espèce n'est attaquée que par un champignon spécifique.

L'oïdium est facilement reconnaissable par de petites tâches de couleur blanchâtre et d'aspect poudreuses quui apparaissent sur les deux faces des feuilles où les tâches se rejoignent pour former un revêtement unique et sur les tiges. Cette surface inhibe la photosynthèse de la plante et provoque des pertes de rendement importante et une moindre qualité de fruits.

Sur fraisier, l'oïdium s'attaque également aux hampes florales et aux fruits. Aujourd'hui, c'est une maladie préoccupante en hors sol.

Cette maladie a un temps d'incubation très court et se développe très rapidement. Elle est favorisée par des températures comprises entre 23°C et 26°C et une faible humidité. Elle se dissémine par le vent et les courants d'air (culture sous abri).

Notre équipe de professionnels est formée aux usages de votre métier afin d'appréhender vos besoins et vos interrogations. Nous pouvons vous établir un protocole ainsi qu'un plan dédié à vos problématiques terrain, pour cela, vous pouvez nous contacter par téléphone (02.40.09.59.22) ou remplir notre formulaire de contact.tact.